Les oiseaux ont-ils du flair ? 160 clés pour comprendre les oiseaux

25,00

Depuis l’aube de l’humanité, nous avons vécu au contact des oiseaux : nous les avons chassés, élevés, mangés, apprivoisés, parfois dressés. Plus tard, nous avons commencé à les observer pour mieux les connaître. Pourtant, leur monde recèle encore bien des zones d’ombre. En quelques questions, cet ouvrage tente cependant de retracer leur histoire rappelant les origines reptiliennes de nos modernes volatiles.
Il souligne leur homogénéité – le vol, le bec, le squelette et les plumes sont les points de référence qui font l’oiseau – sans perdre de vue leur diversité. Diversité morphologique bien sûr, mais aussi adaptative. Comment résister au froid, aux prédateurs, comment courir quand on est ratite, voler quand on est vautour ? La reproduction, qu’il s’agisse de parasitisme de couvée ou d’élevage des jeunes, est également une thématique importante pour comprendre ces animaux. Au-delà de ces caractéristiques biologiques, vous découvrirez l’intimité d’oiseaux dont les moeurs éveillent la curiosité – le coucou gris – ou d’espèces peu connues comme le goura ou l’ombrette…
Dans ce panorama, il était essentiel d’analyser les relations homme-oiseau : nos excès cynégétiques, nos pollutions, nos efforts pour protéger l’oiseau et parfois même nous protéger de lui.
Enfin, nous visitons les méandres de notre vocabulaire quotidien qui emprunte tant à l’oiseau. Alors, même sans être «curieux comme une pie», vous devriez trouver ici «l’oiseau rare» !

Auteur :

Passionné par la faune sauvage, Luc Chazel a été chargé d’études par le ministère de l’Environnement, conservateur de réserve naturelle, responsable d’un programme de recherche sur le lynx dans le parc naturel des Abruzzes et conseiller technique pour le service suisse de cartographie de la faune.

Également spécialisée en ichnologie, Muriel Chazel est coauteur d’ouvrages naturalistes et a participé à divers inventaires de faune. Elle réalise actuellement une base de données iconographiques sur les traces et indices de la faune sauvage. Tous deux, ils ont effectué une étude de l’avifaune dans le site Natura 2000 du Madres-Coronat dans les Pyrénées.

Plus que 1 en stock

Description

  • Broché: 240 pages
  • Editeur: Editions QUAE (janvier 2013)
  • EAN: 9782759218813
  • Dimensions du produit: 13,5 x 1,3 x 21 cm

Le regretté professeur Jean Dorst a intitulé un de ses ouvrages “Les oiseaux ne sont pas tombés du ciel” évoquant les origines reptiliennes de nos modernes piafs. Il n’en reste pas moins que les oiseaux auraient sûrement moins attiré notre attention s’ils n’avaient pas été maîtres du ciel, résidents du royaume des dieux. Cet ouvrage n’est pas un guide de détermination, il en existe d’excellents et nous n’aurions guère vu d’intérêt à l’écriture d’un nouveau.
Ce que nous nous sommes efforcés de faire, c’est de présenter l’oiseau dans son homogénéité et dans sa diversité. Le vol, le bec, le squelette, les plumes sont les points de références qui font l’oiseau. La machine à voler est dans ses grandes lignes identique pour une très grande majorité d’espèces, mais ses caractéristiques sont souvent mal connues, parfois inconnues, parfois tellement banalisées qu’elles finissent par disparaître amalgamées à un corpus d’informations qui paraît relever de l’évidence. C’est pour cela que nous avons cru intéressant de rappeler ce qu’est un oiseau.
La biologie des espèces ne pouvait être laissée de côté, les problèmes posés par le sel aux espèces marines, la diversité des régimes alimentaires, des modes de chasse ou de reproduction ne pouvaient être ignorés. Comme cet ouvrage traite d’êtres vivants, le plan théorique ne pouvait suffire et nous avons choisi de vous faire entrer dans l’intimité d’oiseaux dont les moeurs éveillent la curiosité (reproduction du coucou gris) ou franchement peu connus comme les gouras ou l’ombrette. Essayer d’être complet passait enfin par l’évocation des origines et des espèces disparues, tout autant que par les rapports que nous entretenons avec l’oiseau qu’il s’agisse de ceux qui perturbent le trafic aérien ou de ceux qui n’existent que dans les recoins obscurs de notre inconscient collectif.
Les oiseaux constituent un monde à part, affranchi partiellement des contingences terrestres, ils ont parfois, souvent même, pâti de nos activités, qu’il s’agisse de destruction directe volontaire ou des nuisances létales consécutives. Leur survie est donc en tout état de cause directement liée à la qualité et à la quantité des efforts que nous serons disposés à faire en leur faveur.
Si cet ouvrage parvenait à éveiller quelques vocations naturalistes et militantes, les auteurs estimeraient avoir atteint leur but.

Informations complémentaires

Poids 410 g
Dimensions 13 × 135 × 210 mm