La présence du Renard roux (Vulpes vulpes) diminue le risque pour l’homme de contracter la maladie de Lyme. Cet animal doit être protégé.

La présence du Renard roux (Vulpes vulpes) diminue le risque pour l’homme de contracter la maladie de Lyme.  Cet animal doit être protégé.

Il existe un lien entre la présence du renard et le moindre risque de contracter la maladie de Lyme. Dans un article récent paru dans la revue Mens & Vogel1, Tim Hofmeester, écologue, présente le résultat d’une étude relative au rapport

La présence du Renard roux (Vulpes vulpes) diminue le risque pour l’homme de contracter l’Echinococcose alvéolaire. Cet animal doit être protégé.

La présence du Renard roux (Vulpes vulpes) diminue le risque pour l’homme de contracter l’Echinococcose alvéolaire.  Cet animal doit être protégé.

Dans un article précédent1 nous mettions en évidence l’utilité du Renard roux qui capture les rongeurs et qui régule les milieux naturels par son action de prédateur2. Cet animal diminue ainsi le risque pour l’homme de contracter la maladie de