Attention, il n’est pas normal de voir un hérisson de jour. Si vous en rencontrez un, il doit être pris en charge, sauf si vous pensez qu’il a été dérangé : votre voisin déplace un tas de feuilles mortes ou de bûches, etc.

N’hésitez pas à contacter le centre de revalidation le plus proche de chez vous avant toute chose : cliquez ICI pour toutes les coordonnées.

  • Premièrement, restez calme et n’agissez pas dans la précipitation.
  • Préparez votre matériel: une serviette ou des gants pour la capture, une boite en carton préalablement trouée pour l’animal.
  • Soyez toujours vigilants aux morsures, griffures et picots. Portez toujours des gants ! C’est un animal sauvage, c’est-à-dire craintif vis-à-vis de l’homme. Il tentera bien sûr de se défendre lors de la manipulation, même si il a l’air peu réactif.
  • Capturez-le avec précaution à l’aide d’une serviette par exemple : approchez-vous de l’animal calmement et recouvrez-le avec un tissu.
  • Déposez-le dans un carton préalablement troué et refermez la boite rapidement. Une fois dans l’obscurité, il se calmera plus facilement. N’exhibez pas l’animal, vous risqueriez d’aggraver son état. Placez ce carton dans une pièce tempérée et calme en attendant son transfert.
  • Si il semble peu réactif, mettez à côté de lui dans sa boite une bouillotte ou une bouteille remplie d’eau chaude enroulée dans un essuie. Un hérisson faible n’est pas capable de réguler sa température, même en cas de fortes chaleurs.
  • Ne le forcez pas à boire ou à manger: vous risqueriez de l’étouffer ou de lui donner une nourriture inadaptée. Si son transfert n’est pas possible dans l’immédiat, vous pouvez lui mettre à disposition une petite coupelle d’eau ainsi qu’une petite coupelle de nourriture pour chien/chat (surtout pas de pain ni de lait). Retirez l’eau lors du transport au risque qu’il ne les renverse et ne fasse une hypothermie.
  • Contactez le centre de revalidation le plus proche de chez vous: http://protectiondesoiseaux.be/index.php/les-centres-de-revalidation/belgique/

IMPORTANT !

Ne gardez pas l’oiseau, et ne tentez pas de le soigner vous-même ! On trouve malheureusement beaucoup de conseils sur internet, et bien souvent très mauvais. Seuls des professionnels sont habilités à prendre en charge la faune sauvage, et possèdent la dérogation à l’ordonnance relative à la protection de la nature pour détenir des animaux protégés. Plus d’information ICI.