Il y a un mois, nous recevions un jeune hérisson présentant des blessures graves et une infection importante.

D’un poids de 250 grammes (bien trop peu pour notre hiver qui se présente), notre inquiétude venait surtout de l’importance des plaies qu’il présentait (une plaie sur le flanc gauche et une sur la nuque avec début de nécrose), mais aussi des abcès purulents présent sur tout son dos.

Il a fallut beaucoup de patience et un nettoyage quasi-quotidien de ses blessures pour finir par observer une amélioration de son état…

La plaie principale à son arrivée.
La plaie principale après nettoyage.
La plaie principale n’est plus visible !

Il est maintenant complètement remis ! Et ne garde de trace de sa mésaventure que quelques petites cicatrices visibles entre ses picots.

Maintenant d’un poids de 550 grammes, c’est encore malheureusement insuffisant pour assurer sa survie lors de l’hibernation. Il passera donc, comme beaucoup d’autres de ses congénères, l’hiver au chaud à notre centre de revalidation de Bruxelles.

Attention, si vous trouvez un hérisson à cette période de l’année qui est plus petit que votre main (moins de 600g), il a peu de chance de survie. Récupérez-le, apportez-lui une source de chaleur et déposez-le au plus vite vers un centre de revalidation, seuls centres à avoir les connaissances et les infrastructures pour prendre soin du hérisson et lui donner le plus de chance de survie une fois de nouveau dans la nature : http://protectiondesoiseaux.be/index.php/les-centres-de-revalidation/belgique/

Merci pour eux 🙂