fauconcrecerelleLe Faucon crécerelle est sans conteste le plus connu et le plus commun de nos oiseaux de proie. Il a une taille voisine de celle d’un pigeon mais au corps plus fin et élancé. Sa présence se remarque principalement le long de nos routes et autoroutes où l’automobiliste, même pressé, peut l’apercevoir perché sur les coudes supérieurs de nos multiples poteaux d’éclairage, sur les fils électriques ou en vol stationnaire (dit vol du Saint-Esprit) au-dessus des accotements herbeux ou des champs. C’est donc à partir d’un poste d’observation ou depuis son poste aérien que le Crécerelle surveille son territoire pour fondre ensuite sur l’un ou l’autre petit rongeur.

Grand prédateur de mulots et de campagnols, ce petit faucon sympathique ne dédaigne pas les hannetons (mais ils sont devenus si rares !), les sauterelles, les bousiers et même les chenilles. Il ne construit pas de nid mais occupe ceux abandonnés par la Corneille noire, la Pie bavarde ou la Buse variable. Si cette espèce maintient ses effectifs à un niveau normal, la raison en revient à sa protection intégrale et à la facilité avec laquelle elle occupe rapidement un nichoir artificiel spécialement disposé à son intention. On peut également rencontrer le Crécerelle nichant dans la flèche d’une église, même en pleine ville comme à Liège ou à Bruxelles, où il niche sur certaines églises et occupe une arcade du Cinquantenaire, ou dans des ruines, comme à l’abbaye de Villers-la-Ville. Par contre, il ne fréquente pas les grandes forêts.

Hôte principalement de nos champs et de nos prairies, le Crécerelle est tout naturellement prédisposé à souffrir de l’intoxication de ses proies provoquée par l’emploi intempestif de pesticides dans l’agriculture moderne.Le Faucon crécerelle fut le premier rapace diurne protégé chez nous, dès 1956.

Carte d’identité

fauconcrecerelleidNom latin : Falco tinnunculus

Ordre : Falconiformes

Famille : Falconidés

Taille : 33 à 39 cm

Reproduction : 4 à 6 œufs, une fois par an

Couvaison : 27 à 32 jours

Sevrage : 30 jours

Répartition : toute l’Europe

Statut en Région Wallonne : strictement protégé