SOMMAIRE

EDITO 5

1922-2014 : 92 ANNÉES DE COMBATS 6

HOMME & OISEAU 10

LA LIGUE EN ACTION 12

OISEAUX DANS LE MONDE 16

ORNITHOLOGIE 26

NOTRE CENTRE NATURE 34

BOUTIQUE VERTE 38

CONCOURS PHOTO 40

POUVOIRS PUBLICS ET NATURE 42

JUNIOR 44

LE SAVIEZ-VOUS ? 47

SERIAL KILLER 48

LA CHASSE EN QUESTION 52

RECUEILLIR • SOIGNER • RELÂCHER 60

EDITO

Pour agrémenter nos temps libres, des centaines d’activités s’offrent à nous, chaque week-end et même chaque jour. Des spectacles, des manifestations – concurrence oblige – toujours plus spectaculaires. Il faut verser dans le gigantesque, dans l’insolite pour attirer du monde. Des feux d’artifices toujours plus longs et plus nombreux, des concerts toujours plus démesurés, des expositions toujours plus originales, des sons et lumières toujours plus impressionnants et des commémorations toujours plus grandioses, toujours plus…

On verse souvent dans l’excessif, mais a-t-on pensé à l’impact de ces manifestations sur notre faune, sur notre milieu de vie, et finalement sur nous-mêmes ? On connaît le stress important provoqué chez les oiseaux et chez les mammifères par les feux d’artifices, qui balancent aussi dans notre atmosphère un cocktail de métaux lourds extrêmement polluants. Idem pour les festivals, les « rave party », les concerts de toutes sortes en plein air qui, pour déranger le moins possible, se déroulent loin des zones habitées mais dérangent la nature.

Dans les pages suivantes nous parlerons d’un phare commémoratif et d’une exposition de sculptures sur l’eau qui peuvent avoir un ide son état, s’est amusé, lors d’une chasse au faucon de trois semaines au Pakistan, en janvier dernier, à tuer 2.000 Outardes houbaras, oiseaux en danger d’extinction. La fauconnerie, patrimoine mondial de l’humanité qui détruit un autre patrimoine de l’humanité, c’est d’une tristesse incommensurable. Cette humanité-là, nous n’en voulons pas.

Mais ce prince n’est pas tout seul. Ses amis maltais, chypriotes, libanais, égyptiens ne sont pas en reste. C’est par centaines de milliers qu’ils massacrent tout ce qui vole. Des millions d’oiseaux tués chaque année, par des fous, des malades de la gâchette ou du filet. C’est un véritable « avicide » qui devrait être reconnu comme tel. Vous découvrirez dans cette revue tout ce qu’ils font pour détruire nos oiseaux, notre planète.
Jean-Claude Beaumont, Président.