SOMMAIRE

EDITO 5

HISTOIRES ET PETITES HISTOIRES DE LA LIGUE… 6

COURRIER DES LECTEURS 9

HOMME & OISEAU 10

HISTOIRE NATURELLE 12

NOTRE CENTRE NATURE 20

NOS RÉSERVES NATURELLES 23

OISEAUX DANS LE MONDE 24

JUNIOR 30

LA LIGUE EN ACTION 33

BIEN-ÊTRE ANIMAL 38

LA CHASSE EN QUESTION 43

OBSERVATION 47

POUR VOS CADEAUX ? MAISON DE L’OISEAU ! 50

OISEAU DE L’ANNÉE 54

ÉLECTION DE L’OISEAU DE L’ANNÉE 2014 56

LA BIODIVERSITÉ EN PRATIQUE 60

RECUEILLIR • SOIGNER • RELÂCHER 67

EDITO

La maltraitance

La maltraitance est un mauvais traitement infligé à une personne (ou plusieurs), par une autre personne (ou plusieurs), par une institution, ou par un système. Maltraiter quelqu’un correspond toujours à un abus de pouvoir, apparent ou moins apparent*.

On peut définir la maltraitance comme tout acte ou comportement physique, verbal ou autre, nuisant au bien-être, à l’épanouissement ou au développement de la personne**.

Voici deux définitions, il en existe quantité d’autres. Difficile parfois, dans certains cas, de déterminer s’il y a mauvais traitement ou non, car la notion de maltraitance n’est pas encore bien comprise de tous.
Dans le cas des animaux, c’est encore plus complexe.
Battre un animal de compagnie, le priver de nourriture, de boisson et de soins, c’est de la cruauté. Cette notion déjà ancienne est maintenant bien admise. Mais la définition complète de la maltraitance des animaux n’existe pas vraiment.

Et quand il s’agit de la faune sauvage, nous sommes en plein flou artistique.
Certaines formes de chasse et de piégeage, qui infligent de cruelles blessures, n’est-ce pas de la maltraitance ?
La pseudo-fauconnerie qui fait voler des rapaces nocturnes en plein jour, qui impose aux oiseaux d’être attachés toute la journée à un billot, qui affame les oiseaux avant l’exhibition de peur qu’ils ne s’échappent, qui ne respecte pas les besoins spécifiques élémentaires des rapaces, n’est-ce pas de la maltraitance ?
Les Dauphins qui meurent littéralement de tristesse dans leur piscine, n’est-ce pas de la maltraitance ? Le Gouvernement a eu la bonne idée d’interdire, le 12 juillet dernier, les animaux sauvages dans les cirques. C’est une très belle avancée, due essentiellement à l’action de GAIA. Les exhibitions de rapaces, les shows de Dauphins, n’est-ce pas aussi du cirque ? Cela ne devrait-il pas être interdit ?

Plusieurs articles de la présente revue (chasse, fauconnerie, delphinarium) abordent cette problématique et pourront vous éclairer plus amplement sur le sujet.

Jean-Claude Beaumont, Président.

*Définition du CIMI (Lausanne)
** Définition « Maltraitance.info »